sauter dans les flaques

Hello magnifique étoile, qui illumine le monde de ta présence !

Je me baladais récemment (presque un truc de dingue de nos jours) et j’ai découvert, avec Monsieur Lui une maison originale. Il était affiché des tableaux et des poèmes aux fenêtres. Comme un musée à ciel ouvert. J’ai aimé prendre le temps de regarder ces tableaux. J’ai trouvé cela généreux de la part des propriétaires de nous offrir la vue de leurs oeuvres, comme ça simplement, en marchant. 

Puis, un poème a attiré mon oeil. C’est celui que je veux te partager aujourd’hui, car il a eu un écho fort en moi et au pourquoi de ma volonté de créer Bouge ton rêve. Et quand ça fait écho en moi, je me dis que ça peut aussi bien faire des étincelles en toi, car après tout, si on se retrouve ici c’est qu’on a la même envie : faire briller nos rêves pour vibrer. 

Ma mission avec Bouge ton rêve :  accompagner les femmes ambitieuses et créatives à vivre une vie à la hauteur de leurs rêves, car je trouve qu’il n’y a rien de plus triste dans la vie que les regrets et les « si seulement ». 

instant présent

Facile à dire (oui, je t’entends derrière ton ordi.). Ce qui est le plus dur dans tout ça c’est de passer à l’action. 

Ce poème m’a fait écho pour cela. Si quelque chose te tient tant à coeur, et que tu prends trop de temps à le réaliser, il sera peut-être trop tard.

Pour ma part, quand j’hésite dans la réalisation d’un choix qui me tient à coeur, je me pose souvent cette question : est-ce que je le regretterais plus tard si je ne le fais pas ?  Si la réponse est facilement oui, alors je ne me pose pas beaucoup plus de question, je le fais. 

C’est ainsi qu’on a décidé d’adopter un chiot comme je te le racontais sur la planète Insta. (Et oui, une petite stagiaire arrive dans la team :). 

Nous avions quelques peurs avec Monsieur Lui. Nous nous étions toujours dit que le jour où nous aurions une maison avec jardin nous prendrions un chien. La maison est là, mais malgré tout on se demandait  :  Est-ce le bon moment ? Comment ferons-nous quand on part en vacances ? Et le budget est-ce ok ? J’ai aussi beaucoup entendu de contraintes autour de moi “vous allez être bloqués”, “c’est beaucoup de temps”.
Quand j’ai réalisé qu’adopter ce petit chiot, de recevoir et donner tout cet amour est quelque chose que je regretterai si je ne le faisais pas alors je n’ai plus hésité. Je n’ai pas voulu attendre la bonne réponse, le bon moment, car c’était maintenant. On en avait envie, les conditions étaient réunies. Tout le reste, c’était de la peur et du temps perdu vers une vie avec le kiffomètre au max
(spoiler alerte, retiens bien cette notion de kiffomètre, elle va revenir plus vite que son ombre dans ces articles). 

Mais je vais laisser la place à ce poème qui exprime cette idée beaucoup mieux que moi et qui j’espère t’inspirera pour aller vers ce qui te fait vibrer :

J’aurais aimé ma belle 

T’écrire une chanson 

Sur cette mélodie 

Rencontrée une nuit 

J’aurais aimé ma belle 

Rien qu’au point d’Alençon 

T’écrire un long poème 

T’écrire un long « je t’aime »

Je t’aurais dit « amour » 

Je t’aurais dit « toujours » 

Mais de mille façons 

Mais par mille détours 

Je t’aurais dit « partons » 

Je t’aurais dit « brûlons 

Brûlons de jour en jour 

De saisons en saisons »

Mais le temps que s’allume 

L’idée sur le papier 

Le temps de prendre une plume 

Le temps de la tailler 

Mais le temps de me dire 

« Comment vais-je l’écrire? » 

Et le temps est venu 

Où tu ne m’aimais plus

Mais le temps que s’allume 

L’idée sur le papier 

Le temps de prendre une plume 

Le temps de la tailler 

Mais le temps de me dire 

« Comment vais-je l’écrire? » 

Et le temps est venu 

Où tu ne m’aimais plus

 

FRANÇOIS RAUBER, JACQUES BREL

A la lecture de ce poème, qu’est-ce qui te vient ?
Quel est/sont ce.s truc.s que tu as envie de faire mais que tu repousses ? 

 Prends le temps de les noter à la suite de cette lecture

Quelles sont les choses que tu pourrais faire maintenant , mais que tu ne fais pas “juste” par peur ?
Sans juger ta peur, sans te trouver des excuses. Regarde ça avec honnêteté envers toi même. Quelles sont celles que tu pourrais faire maintenant ? Qu’est-ce qui t’empêche concrètement de la/les faire ? 
(notice : Le terme « concrètement » de la phrase du dessus ne comprend pas : les peurs, le regard des autres, les “je suis pas prêt.e”. )

Il n’y a pas de bonne réponse. 

Laisse infuser cette liste. 

Si elle te donne envie de passer à l’action tout de suite, alors go go. 

Si tu sens que tu as besoin de plus de temps, c’est ok aussi. Rappel : Il n’y a pas de bonne réponse.

Raconte moi comment te fait écho l’inspiration de cette semaine. A t-elle réveillée des choses en toi ? 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.