ES-TU UNE ÉTERNELLE INSATISFAITE

Cette semaine, je te délivre une vidéo qui répond à une question qui revient régulièrement lors des séances de coaching avec mes client.e.s :
« Suis-je un.e éternel.le insatisfait.e à la recherche du bonheur perdu ? »

 

Il est vrai que sur le chemin de la réalisation de soi, où l’on peut déjouer quelques remarques plus ou moins agréables de proches qui ne comprennent pas que l’on viennent ébranler le confort et le cadre (plus que) suggérés pour se sentir “normal” et approuvés, le pire ennemi peut-être malgré tout nous même. 

 

Mais pourquoi vouloir aller dans ce projet/ cette vie bien plus compliqué.e, risqué.e et farfelu.e que ce qui m’était offert et proposé sur un plateau d’argent.
(qui s’avère souvent être du toc soit-dit-en-passant)

 

Mais pourquoi, je ne me satisfais pas de ce que j’ai ?

 

Je me suis moi même posée la question lorsque j’étais RH, cadre en CDI, avec un salaire qui tombe sans appréhension comme un lundi de Pâques tombe un lundi, entourée d’une équipe sympa, et encouragée par une Responsable. 

Bac + 5, Cadre, CDI, Paris, Amis. What’else dirait notre ami George.  

 

Mais diable que me prend t-il par la tête pour vouloir tout plaquer, passer un CAP couture, et retourner  à la case départ de mon chemin professionnel.  

 Ce qui nous mène dans notre chemin à vouloir (se) réaliser, c’est simplement le désir. 

Et le désir d’où vient -il ? Il vient du manque.

 

Tu manques de sens. Tu vas désirer du sens. 

Tu manques de challenge. Tu vas désirer du challenge. 

Tu manques de temps. Tu vas désirer du temps. 

Tu manques de chocolat. Tu vas désirer du chocolat. (Pâques m’inspire)

 

Bref, tu as compris. 

 

Et Etre heureux, c’est avoir ce qu’on désire.  

Je laisse place à cette courte et inspirante vidéo d’un philosophe à l’éloquence aussi drôle que pédagogique qui vient t’en dire plus sur le sujet
(en cliquant ICI)

Je te laisse, comme d’habitude, avec un joli mot de la fin par ce message qu’un célèbre Abbé m’a laissé pour toi. 

  « On ne peut pas, sous prétexte,  
  qu’il est impossible de tout faire en un jour,  
  ne rien faire du tout »   

L’Abbé Pierre

Caroline
*Propulseuse de rêves et de potentiels enfouis*
Coach certifiée RNCP – ICF

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.